Grève des gynécologues obstétriciens : les réquisitions se poursuivent

Les gynécologues obstétriciens libéraux ont lancé le 14 novembre un mouvement de grève illimité.

Ils réclament une couverture totale de la part de leur assurance des indemnités qui pourraient leur être réclamées en cas de procès dans le cadre de leur activité professionnelle.

Face à cette situation, le Préfet de la région Midi-Pyrénées et Préfet de la Haute-Garonne Dominique Bur, a procédé à des réquisitions.

Dans la journée du dimanche 15 novembre, 9 gynécologues obstétriciens ont été réquisitionnés pour les cliniques de Sarrius Teinturiers à Toulouse, de l’Union à Saint-Jean et Ambroise Paré à Toulouse.

Ce jour, 13 médecins ont été réquisitionnés, pour les trois cliniques citées ci-dessus, ainsi que pour la clinique de Saint-Jean du Languedoc.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.