Guerre au Nord Yemen : nouvel exode de civils

Davantage de civils yéménites fuient la province de Sa’ada ravagée par les combats et située dans le nord du Yémen, alors que les affrontements entre les troupes gouvernementales et les rebelles Al Houthi entrent dans leur quatrième mois, a indiqué vendredi le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (UNHCR).

800 à 900 personnes

Les civils yéménites cherchent abri dans des camps et au sein de familles d’accueil dans les provinces voisines de Hajjah et Amran, situées plus au sud. Ce nouveau déplacement exerce une pression accrue sur le HCR dans le cadre de ses tentatives pour soulager les souffrances des personnes dans le besoin, a indiqué un porte-parole de l’agence des Nations Unies lors d’un point de presse à Genève.

Ces derniers jours, quelque 150 nouvelles familles (soit environ 800 à 900 personnes) arrivent quotidiennement au camp d’Al Mazrak dans la province d’Hajjah, soit une augmentation significative par rapport aux précédentes semaines où leur nombre s’élevait entre 20 et 30 familles arrivant chaque jour, a-t-il ajouté.

Le camp a désormais dépassé sa capacité d’accueil avec près de 10.000 personnes déplacées qui sont hébergées sur place. Ce tout dernier afflux ajoute davantage de pression encore sur une situation déjà désespérée, et la surpopulation dans ce camp devient une préoccupation majeure. Trois ou quatre familles partagent désormais une tente prévue normalement pour une famille.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.