Série d’incidents cité Chapou

Une surtension au 4ième étage du bâtiment 6 de la cité Chapou a provoqué dimanche la perte de nombreux appareils chez les étudiants. Un peu plus d’un mois après l’incendie qui s’était déclenché au Restaurant Universitaire de la cité pourtant fermé depuis la rentrée, c’est une surtension électrique qui a affecté le bâtiment 6 de Chapou.

C’est aux environs de 11h et demie, midi que la panne s’est produite. Les étudiants présents dans leurs chambres à ce moment n’ont pu que constater l’ampleur des dégâts, inflammation de téléviseurs, perte de micro-ordinateurs et de toutes sortes d’appareils électroménagers branchés à cet instant.
Une panne qui a aussi provoqué une coupure d’électricité sur tout l’étage.

les douches et sanitaires sont extérieur et en commun

A l’origine de ce court-circuit, la surcharge d’appareils branchés dans des chambres qui n’ont pas été construites pour supporter une telle charge. Cinq bâtiments sur six sur le site de la Cité Chapou sont traditionnels. Il s’agit de bâtiments dont les chambres de 9m2 ne possèdent pas d’espace cuisine, bénéficient d’une seule prise de secteurs et dont . Les étudiants utilisent alors des multiprises sur lesquelles ils branchent réfrigérateur, télévision, plaque de cuisson et autres.
Des dispositions pourtant interdites par le règlement intérieur de la cité pour des mesures de sécurité.

Une cité à contretemps.

En réalité les besoins des étudiants ont évolué avec la société moderne actuelle. De l’avis de nombreux étudiants vivant cité Chapou, leurs besoins sont incompatibles avec une cité désormais vétuste. Il n’est quasiment plus pensable pour un étudiant de vivre sans cuisine, sans utiliser son ordinateur ou encore sans micro-onde pour ne citer que cela.

Et les installations des bâtiments traditionnels n’offrent pas la possibilité d’utiliser tout ce matériel. Les étudiants sont donc en violation du règlement intérieur de la cité et se créent leur confort dans un 9m2 inadapté pour la circonstance. Pour Alex habitante de Chapou « Ce bâtiment et les quatre autres d’ailleurs ne sont plus en phase avec la société actuelle, il faudrait les moderniser comme le bâtiment 3 ».

cite chapou toulouse

Le bâtiment 3 est le seul des six que compte la cité à être rénové. Les chambres possèdent plusieurs prises de secteur, un coin cuisine avec plaque de cuisson et réfrigérateur incorporés, douche et sanitaires internes, prise télé, boite à lettre et d’autres avantages. Un confort minimum pour un étudiant du 21ième siècle. La réhabilitation des autres bâtiments est néanmoins prévue mais de manière progressive. Elle couterait plusieurs millions d’euros et priverait de nombreux étudiants de logements pendant un certain temps mais pour une bonne cause.

Une réparation en sursis

Heureusement pour les étudiants, un électricien a été dépêché sur les lieux. Après plus d’une heure de travail, il a pu rétablir l’électricité et l’utilisation des prises de secteurs. Steve lui aussi étudiant logé sur place s’est dit « soulagé de ne pas passer une nuit dans l’obscurité ».

Les étudiants malheureux devront contacter leurs assurances pour un éventuel remboursement de matériel.

Ce genre d’incident n’inspire guère confiance pour l’avenir dans la mesure où certains étudiants ne se priveront pas de leurs conforts.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.