Prison ferme pour le fils qui battait sa mère

A 46 ans, il comparait en appel en correctionnelle pour des faits de violences qui remontent à septembre 2005. En première instance, le tribunal l’avait condamné à 2 ans de prison avec sursis.

C’est avec une ceinture à la main et le bras en l’air, prêt à s’abattre sur sa propre mère, que Max a été interpellé. La nuit du 3 septembre, aux alentours de 23 heures, les voisins sont alertés par des cris, des appels au secours. Ils reconnaissent la voix de leur voisine de 70 ans qui criait « Arrête de me frapper ! ». Immédiatement ils appellent la gendarmerie qui intervient rapidement. L’homme est connu de leurs services car 3 mains-courantes ont déjà été déposées pour les mêmes faits, mais cette fois, c’est un flagrant délit qui permet l’incarcération.
Une histoire d’héritage

Alitée à la suite d’une lourde opération chirurgicale, la vielle dame se dispute avec son fils à propos du legs laissé par son mari. Mais Max en vient rapidement aux mains, ou plutôt à la chaussure, à la ceinture et au téléphone avec lesquels il donne des coups sur le corps de la femme et sur son visage. Il essaiera même de l’étrangler avec le fil du téléphone. Quand les cris de la pauvre mère seront trop bruyants, il enfonce même une chaussette au fond de la bouche de sa victime, manquant de l’étouffer.

Devant les magistrats, l’ancien alcoolique explique les raisons de sa rage : « Elle a dilapidé l’argent de l’héritage de mon père. Elle trahissait ma grand-mère ! ». Mais rien ne fait plier le juge qui évoque les blessures de la victime : multiples hématomes au visage et sur tout le corps, érosions cutanées, trauma à la tête « C’est inadmissible ! Vous l’avez rouée de coup ! Un fils qui frappe sa mère de 70 ans, c’est franchement lamentable ! », lance le président indigné.

Le procureur n’a pas besoin d’en rajouter beaucoup, si ce n’est qu’il souligne le caractuel habituel et répété des violences dont les voisins ont parfois été témoins. Il requiert alors 4 ans d’emprisonnement dont deux avec sursis. Mais après avoir passé déjà 4 mois en prison, Max ne sera finalement condamné qu’à 1 an ferme, plus 1 an avec sursis.

Walid Hamadi

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.