La Corruption cause et conséquence de la Crise Financière ?

Les Etats signataires du traité anti-corruption des Nations Unies étaient réunis lundi à Doha, au Qatar, pour en dresser un bilan depuis son entrée en vigueur en décembre 2005, un haut responsable des Nations Unies rappelant que la corruption n’était pas une fatalité.

rétablir la confiance sur les marchés, les affaires

Cette conférence est le “forum intergouvernemental par excellence pour combattre la corruption,” a déclaré le ministre de la justice du Qatar, Ali Al-Marri, à l’ouverture de la réunion.

De son côté, le directeur exécutif de l’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime (ONUDC), Antonio Maria Costa, a dénoncé la corruption comme la “cause et la conséquence” de la crise financière. Il a critiqué les gouvernements pour avoir laissé le système évoluer sans restriction ainsi que les financiers et les capitaines d’industrie pour leurs transactions artificielles.

Il a pressé tout les Etats à utiliser le traité anti-corruption des Nations Unies comme “un outil pour rétablir la confiance sur les marchés, les affaires, et les gouvernements.”

M. Costa a insisté sur le fait que “;la corruption peut être évité, ce n’est pas une fatalité, ou un élément du commerce.” Le traité de l’ONU a des dispositions préventives s’appliquant au secteur privé comme au secteur public. C’est sa mise en oeuvre qui est examinée à Doha.

Une des questions débattues à Doha est la création d’un mécanisme pour vérifier l’exécution du traité. “Actuellement, la corruption a un côté subjectif – il n’y a pas de moyen de la quantifier, ” a dit le directeur de l’ONUDC. Un mécanisme de vérification permettrait, pour la première fois, aux Etats de jauger l’efficacité de leur lutte contre la corruption et d’identifier les progrès nécessaires. L’intention est de créer un mécanisme transparent, sans ingérence, global et équitable. “Cela doit être une vérification technique intergouvernementale pour mesurer les progrès et non un jeu de délation et d’humiliation”, a déclaré M. Costa. Il a exhorté les Etats membres à “entériner l’accord” sur le mécanisme de vérification à l’issue de la conférence qui se déroule jusqu’à vendredi.

La conférence des Etats membres rassemble plus de 1.000 délégués de 125 pays, ainsi que des représentants de la société civile, des organisations internationales, des parlements, des médias et du secteur privé.

Articles Récents

Lourdes, mère et fils associés dans un trafic de drogue

Lourdes, mère et fils associés dans un trafic de drogue

A l'issue d'un banal contrôle routier, la police nationale des Hautes Pyrénées a démantelé un réseau de drogue à Lourdes.…

2 juin 2021
Toulouse – L’Établissement français du sang lance un appel d’urgence à la mobilisation

Toulouse – L’Établissement français du sang lance un appel d’urgence à la mobilisation

Après les jours fériés de mai qui ont causé une baisse importante des réserves de sang, l’EFS constate avec le…

2 juin 2021
Covid19 – sur le front des variants

Covid19 – sur le front des variants

Covid-19 : le variant indien menace le déconfinement du Royaume-Uni. Le gouvernement britannique fait face à de vives critiques mardi…

2 juin 2021
Toulouse – 2 opérations de vaccination exceptionnelles à Reynerie et Bagatelle

Toulouse – 2 opérations de vaccination exceptionnelles à Reynerie et Bagatelle

En parallèle de la campagne de vaccination massive menée sur l'ensemble du territoire pour lutter contre l'épidémie de Covid-19, la…

1 juin 2021
Cahors, Saint-Cirq-Lapopie, ce que Macron va faire dans le Lot

Cahors, Saint-Cirq-Lapopie, ce que Macron va faire dans le Lot

A quelques jours du premier tour des élections régionales et départementales, le chef de l'Etat Emmanuel Macron se rendra pendant…

1 juin 2021
Occitanie : forte croissance de la filière photovoltaïque

Occitanie : forte croissance de la filière photovoltaïque

La Chambre de Commerce et d'Industrie d'Occitanie vient de publier des données prospectives de la filière photovoltaïques, elles sont très…

1 juin 2021