Voici la future Avenue Alsace Lorraine

alsace lorraine toulouseEt c’est le cabinet d’architecture Bruno Fortier qui a été retenu par le Grand Toulouse pour réaménager la principale artère toulousaine.

En février 2009, Pierre Cohen, président de la communauté urbaine, et les élus du Grand Toulouse, avaient décidé de conduire le projet d’aménagement urbain de la rue Alsace Lorraine dans le centre ville de TOulouse.

Cette première grande opération du centre ville menée par la communauté urbaine devait à la fois répondre aux attentes des riverains, des commerçants et des Toulousains, mais également définir le partage des usages dans une réflexion plus large d’aménagement du centre-ville.

En septembre 2007, après la mise en service de la ligne B du métro, avait été inauguré un aménagement expérimental de la rue par l’ancien maire Jean Luc Moudenc. Un état des lieux réalisé à partir de réunions avec les riverains et les commerçants, a mis en lumière la nécessité d’une remise en valeur globale de la voie.

Le Grand Toulouse a souhaité limiter les nuisances engendrées par le chantier pour, dixit Pierre Cohen “assurer la continuité de l’activité commerçante et le confort des riverains“. Le projet a donc été découpé en trois séquences : 1) aménagement du Boulevard de Strasbourg à la rue Lafayette. 2) aménagement de la rue Lafayette à Esquirol en intégrant le square Charles
de Gaulle, les rues du Poids de l’huile et Lafayette 3) aménagement d’Esquirol à la place des Carmes.

Voici les 3 dates clés de ce futur Grand Chantier de la mandature Cohen : 8 février 2010 Démarrage des travaux concessionnaires réseaux, 18 janvier 2011 Démarrage des travaux d’aménagement, Décembre 2012 Fin des travaux

L’enveloppe financière prévisionnelle consacrée aux travaux de la seule séquence 2 est évaluée à 11 200 000 € HT.

Alsace Lorraine : 300 millions de Chiffre d’Affaire
l’axe nord sud du coeur de la ville, forme des carrefours avec un grand nombre de rues très fréquentées et concentre une part prépondérante de l’activité commerciale : 184 boutiques pour un chiffres d’affaires de 300 millions d’euros (soit 52% du chiffre d’affaires de l’hyper centre) et plus de 200 professions libérales. Elle crée également le lien entre trois espaces structurants du centre-ville, la Place Wilson, la Place Saint-Georges et le Capitole Héritage haussmannien avec la rue de Metz, la rue Alsace Lorraine présente une architecture très homogène, composée en majorité d’édifices majestueux du XIXe siècle, dont trois, le Musée des Augustins, le Donjon du Capitole sont notamment classés Monument historique.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.