En Afghanistan, Hamid Karzaï sommé de lutter contre la corruption

Le Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, a indiqué mardi qu’il avait insisté auprès du Président afghan réélu Hamid Karzaï sur la nécessité de lutter contre la corruption, lors de sa visite lundi en Afghanistan.

contrôle du trafic de drogue

« Alors qu’il va diriger son pays pour un deuxième mandat de président, je l’ai appelé à prendre toutes les mesures nécessaires et d’abord à répondre aux attentes du peuple afghan et de la communauté internationale », a dit M. Ban lors d’une conférence de presse à Londres, à l’issue d’une rencontre avec le Premier ministre britannique Gordon Brown.

« Cela veut dire garantir une bonne gouvernance, dont l’éradication des pratiques de corruption qui prévalent en Afghanistan ; contrôler le trafic de drogue ; former un gouvernement d’unité avec des ministres expérimentés et tendre la main à tous les groupes ethniques et à tous les dirigeants politiques et religieux », a-t-il ajouté. « J’ai demandé en particulier au Président Karzaï de travailler avec tous les dirigeants politiques qui étaient candidats à l’élection présidentielle, dont le Dr Abdullah Abdullah ».

Le Secrétaire général a également souligné qu’il avait rencontré le Dr Abdullah Abdullah lors de sa visite lundi à Kaboul et qu’il lui avait demandé « d’agir comme un dirigeant politique responsable, qui a remporté plus de 30% du vote populaire afghan ».

Ban Ki-moon a répété que les Nations Unies ne se laisseraient pas découragées par l’attaque sanglante qui a tué cinq employés de l’ONU la semaine dernière à Kaboul.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.