Yemen : Des civils tués dans la guerre civile

Un nombre inconnu de civils yéménites déplacés ont été tués ou blessés durant un échange de tirs entre des troupes gouvernementales et les forces Al Houti au nord du Yémen jeudi, a indiqué vendredi le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (UNHCR).

des femmes et des enfants

« Les victimes appartiennent à un groupe comptant quelque 500 personnes déplacées internes ayant trouvé abri dans le camp d’Al Sam situé à proximité de la ville de Sa’ada », précise un communiqué du HCR.

« C’est l’un des deux camps restants se trouvant près de la ville en proie à des troubles. Selon les informations sommaires dont nous disposons depuis Sa’ada, un tir de roquette ou de mortier a touché le camp, tuant et blessant des déplacés internes, et parmi eux des femmes et des enfants. La situation de sécurité dans cette zone se dégrade depuis ces derniers jours », affirme l’agence des Nations Unies.

Le HCR se dit choqué et attristé par ces toutes dernières informations concernant des pertes en vie humaine et des tirs aveugles affectant des civils yéménites qui sont forcés de fuir leur maison. Il appelle toutes les parties au conflit à respecter la sécurité, la sûreté et les droits humains de la population civile prise au piège dans le conflit ».

Alors que le conflit entre dans son quatrième mois sans aucun signe de ralentissement, cette toute dernière tragédie ajoute à l’urgence des appels répétés du HCR pour un cessez le feu et pour l’ouverture de corridors humanitaires dans le nord du Yémen qui permettraient aux civils de quitter la zone de conflit et aux travailleurs humanitaires d’acheminer de l’aide, dont le besoin se fait tant ressentir, pour des milliers de déplacés internes se trouvant dans cette partie isolée du pays.

Le HCR appelle aussi les autorités saoudiennes à offrir un abri sûr et une assistance aux déplacés yéménites vulnérables qui pourraient chercher refuge de l’autre côté de la frontière après avoir fui de lourds combats survenant au nord du Yémen.
Quelque 150 000 Yéménites ont été affectés par les combats depuis 2004, y compris les personnes déplacées par cette toute dernière escalade du conflit.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.