Byron Kelleher écope de 2 mois de prison avec sursis

byron kelleherLe joueur du Stade Toulousain s’était battu le 11 septembre dernier dans un bar. Il a été condamné mercredi.

Le juge avait préféré attendre que tous ses dossiers « traditionnels » soient passés pour entendre le demi de mêlée. Plus tôt dans la matinée, le néo-zélandais avait plaidé coupable des faits qui lui étaient reprochés.

C’est à 16h40 que le verdict a été prononcé, après à peine 10 minutes d’audience.

Byron Kelleher a accepté la peine de 2 mois de prison avec sursis et 3500€ d’amende. En contrepartie, les faits ne figureront pas sur son casier judiciaire. Il suffit désormais qu’il se tienne correctement s’il ne veut pas effectuer sa peine.

« C’est très bien »

Toute cette histoire avait commencé le 11 septembre dernier, alors que le joueur sortait du bar l’Envol au volant de sa voiture, il accroche légèrement une Porsche. Son conducteur suit alors la voiture pour dresser un constat. Mais le ton monte, et on en vient rapidement aux mains. Heureusement, chacun s’en tirera avec seulement quelques bleus.

Au poste de police, le Stadiste sera contrôlé positif à l’alcool et donc condamné pour conduite en état d’ivresse en sus du chef d’accusation de coups et blessures. Mais si son permis n’a pas été suspendu, c’est uniquement parce qu’une telle sanction ne peut s’appliquer à un permis néo-zélandais.

Le procureur de la république avait auparavant voulu faire passer un message en requérant cette peine : « Dans ce dossier, l’attitude de la justice a été la plus neutre possible et la qualité de rugbyman n’entre pas en ligne de compte. Il n’était pas question de faire un traitement de faveur, ou un exemple ici.» L’ancien All-Black a très brièvement déclaré à la sortie de l’audience  « C’est très bien, la peine me convient. L’incident est clos. »

Walid Hamadi

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.