Travaux Publics : Barèges attaque Malvy

La campagne pour les élections régionales promet d’être musclée. Challenger la candidate de l’UMP Brigitte Barèges lance ses premières piques contre son principal adversaire Martin Malvy. Première occasion lors de l’assemblée générale annuelle de la Fédération Régionale des Travaux Publics de Midi-Pyrénées qui s’est tenue en début de semaine.

L’un des deux sujets traités : « comment les travaux publics rebondissent-ils face à la crise ? » réunissait sur la tribune outre les responsables régionaux et nationaux de la Fédération des Travaux Publics, le Préfet de Région Dominique Bur, le Président du Conseil Régional Martin Malvy, la Député-Maire de Montauban Brigitte Barèges, le Président du Conseil Général du Gers Philippe Martin.

Il y était question essentiellement de l’impact des plans de relance pour faire face à la crise économique et maintenir l’emploi notamment dans les travaux publics.

Or précise Barèges : “les professionnels, devaient manifester lors de cette table ronde leur inquiétude (après avoir beaucoup espéré des 10 000 projets qu’ils avaient eux-mêmes recensés dans l’ensemble de la Région) sur l’avancée des travaux qui, il faut le rappeler, devaient être réalisés ou du moins commencés avant la fin de l’année 2009” .

Il semble poursuit Barèges, que “les collectivités locales aient inégalement respecté leurs engagements après les effets d’annonce que l’on sait. Par exemple, pour la Région Midi-Pyrénées, il faut rappeler que le Conseil Régional a perçu au titre de cette convention FCTVA 66 M€ de l’Etat d’avance et qu’à ce jour, il semble que les 810 M€ affichés n’aient pas encore démarré”.

Campagne électorale oblige, les deux élus socialistes ont largement développé leur inquiétude face à la réforme des collectivités territoriales et à la suppression de la taxe professionnelle expliquant que cette inquiétude était certainement responsable du défaut d’avancement des travaux.” a précisé la député maire de Montauban qui a conclu son attaque en “rappelant également qu’en matière de gestion publique, il convient de ne pas s’enfermer dans une idéologie et que la réduction de la dépense publique est possible si l’on fait preuve d’innovation par exemple par le biais des PPP (partenariats publics privés) qui depuis longtemps auraient permis de réaliser la fameuse RN 88 entre le Tarn et l’Aveyron“.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.