Les élus Verts dénoncent les nouveaux fichiers de police

Un an jour pour jour après la controverse suscitée par le fichier Edvige, le gouvernement revient à la charge estiment les élus verts de Toulouse. “Tout juste une semaine après les affrontements de Poitiers, sans consultation du Parlement, Brice Hortefeux, signe deux décrets pour mettre en place deux «nouvelles bases de données»” ont précisé Hélène Chessé et Philippe Goirand Porte-parole des Verts Toulouse.

L’une centrée sur le concept pourtant très flou de “bande”, l’autre axée autour des emplois considérés comme sensibles. Dans ces petits d’ ”Edvige”, les mineurs, dès l’âge de 13 ans, pourront encore être fichés et la notion d’ “origine ethnique” a simplement été remplacée par “l’origine géographique” rappellent les élus.

Il y a pourtant déjà cinquante-huit fichiers policiers en France et la droite au pouvoir n’a cessé d’en multiplier le nombre : +70% en trois ans ! Plutôt que de se hâter après chaque fait divers, ne faudrait il pas s’interroger sur la finalité de tous ces fichiers ? De nombreuses “bases de données” doivent être complètement remise à plat. Dans le STIC, le plus gros fichiers de la Police nationale, seules 17% des fiches sont exactes ! La fusion en cours de ce fichier avec le JUDEX, le fichier de la gendarmerie, dans ARIANE n’a rien pour nous rassurer” ont poursuivi les Verts dans ce communiqué.

Pour les Verts, il faut renforcer l’encadrement des multiples fichiers existants afin d’assurer la garantie des libertés publiques et individuelles. Les droits d’accès aux fichiers doivent être restreints, la validité des données surveillées, les informations obsolètes détruites et le nombre de fichiers limité. Ce n’est pas en multipliant les fichiers erronés qu’on répondra efficacement à l’insécurité ! Il est temps que ce sujet fasse l’objet d’un réel débat public et soit discuté au sein du Parlement. Le fichage est un sujet trop sérieux pour être laissé dans les seules mains de “l’artifichier” Brice Hortefeux.” a conlu le communiqué/

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.