Pakistan : les combats aux Waziristan provoquent l’exode des civils

Les opérations militaires menées par l’armée pakistanaise depuis samedi au Sud-Waziristan se sont intensifiées, causant de nouveaux déplacements de population, selon le Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA).

« La communauté humanitaire estime que plus de 170.000 personnes pourraient avoir été déplacées en conséquence, ce qui porterait le nombre de déplacés à 250.000 », a dit la porte-parole du Secrétaire général, Michèle Montas, lors de son point de presse quotidien, au siège de l’ONU, à New York.

Pour l’instant, les déplacés sont abrités par des familles d’accueil et aucun camp n’a été encore mis en place dans les deux districts du nord-ouest du pays. L’ONU et ses partenaires, par l’intermédiaire d’organisations non gouvernementales (ONG) locales, fournissent en ce moment une assistance humanitaire alimentaire et non alimentaire dans la zone où se trouvent les déplacés.

La porte-parole a souligné par ailleurs que le plan d’action humanitaire des Nations Unies pour le Pakistan était financé à hauteur de 60%.

Une campagne militaire similaire contre des militants alliés aux Taliban et à Al-Qaeda avait été lancée par l’armée pakistanaise en mai 2009 dans le nord-ouest du pays, conduisant au déplacement de plus de 1,4 million de personnes.

Selon OCHA, plus d’un million de personnes sur les 2,7 millions déplacées depuis le début du conflit vivent encore dans des familles d’accueil ou dans des camps.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.