Clearstream-Villepin : le procureur demande 18 mois de prison avec sursis

Dominique de Villepin lui avait demandé de requérir “le coeur léger”. Le magistrat du parquet désigné pour l’affaire Clearstream a eu la main plutôt lourde contre l’ancien premier ministre.

Lundi déjà, l’avocat de Nicolas Sarkozy, partie civile et Président de la République avait accusé Dominique de Villepin d’être l’instigateur du “complot”.

Le procureur de Paris Jean-Claude Marin a quant à lui considéré que Dominique de Villepin était complice de dénonciation calomnieuse et requis une peine de 18 mois de prison avec sursis et 45.000 euros d’amende contre Dominique de Villepin dans le cadre de l’affaire Clearstream.

Dans cette affaire particulièrement tordue mêlant, services de renseignements, capitaines d’industrie et hommes politiques, les débats n’ont pas amené de coup de théâtre. Hormis les déclarations tonitruantes, et hors prétoire de certains protagonistes du dossier.

Après les parties civiles et le ministère public sera le tour des avocats de la défense de parler devant le tribunal. Le jugement devrait être rendu et connu au début de l’année 2010.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.