Sarkozy reste droit dans ses bottes

Dans une interview accordée au journal Le Figaro, le chef de l’Etat est revenu sur toutes les polémiques nées ces dernières semaines. A mi mandat, Nicolas Sarkozy a également défendu son bilan. A l’heure où une grande partie de la planète se moque du nouveau népotisme à la française, Ce qu’il faut retenir de cette interview.

Sur son bilan à l’Elysée: “Je suis aujourd’hui à mi-mandat. Je vous invite à comparer la situation politique dans laquelle nous nous trouvons avec celle de mes prédécesseurs au même moment(…) La situation de l’actuelle majorité est bien différente puisqu’elle vient de gagner les élections européennes. Le front social est apaisé malgré une crise économique sans précédent.

Sur la nomination de son fils Jean Sarkozy à la tête de l’EPAD : “Ils ont tous le droit de postuler à un poste d’administrateur à l’Epad. Sauf un ! Et pourquoi ne peut-il pas ? Parce qu’il est mon fils” (…) “Y a-t-il un âge pour être compétent ?

Sur l’affaire Frédéric Mitterrand : “Je suis président de la République. Je dois défendre certaines valeurs. Je ne laisserai donc personne assimiler homosexualité et pédophilie”.

Sur l’arrestation de Roman Polanski : “Je comprends que l’on soit choqué par la gravité des accusations contre Roman Polanski. Mais j’ajoute que ce n’est pas une bonne administration de la justice que de se prononcer 32 ans après les faits alors que l’intéressé a aujourd’hui 76 ans

Sur ses relations avec François Fillon présentées comme houleuses: “François Fillon et moi nous travaillons main dans la main.

Sur les ministres d’ouverture : “je crois plus que jamais à l’ouverture. Les ministres d’ouverture font un travail formidable.

Sur l’affaire Clearstream : “Le mieux à faire est de laisser se dérouler ce procès, de faire confiance à la justice et de s’abstenir de tout commentaire. J’aurais été mieux inspiré de le faire dès le début.”

Sur le démantèlement de la Jungle de Calais : “Eric Besson a eu raison d’être déterminé

Sur la crise économique et sociale : “La France doit revoir ses prévisions de croissance à la hausse parce qu’elles étaient trop pessimistes. La France est, de tous les pays industrialisés, celui qui a le moins souffert de la crise.”

Sur les déficits publics : “Le G20 a d’ailleurs été unanime sur ce point : il faut soutenir la croissance. Voici la priorité. C’est ainsi que nous combattrons les déficits.” (…) “Je n’ai pas été élu pour augmenter les impôts et je ne les augmenterai donc pas“.

Sur la taxe carbone : “Nous allons entraîner le monde entier à prendre des engagements pour protéger l’avenir de la planète. Par ailleurs, nous obtiendrons la taxe carbone aux frontières de l’Europe.”

Sur France Telecom : “Trop longtemps, la vie des entreprises a tourné autour du cours de Bourse et du court terme, au détriment des conditions de travail et des relations sociales.

Sur la situation en AfghanistanSi nous partons, c’est le Pakistan, puissance nucléaire, qui sera menacé. Mais la France n’enverra pas un soldat de plus.”

Sur le programme nucléaire Iranien : “Attendons les contrôles de l’AIEA

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.