Il meurt sur un chantier, son patron est relaxé

Un homme de 50 ans, marié et père de famille est mort sur un chantier le 15 septembre dernier. Il travaillait au troisième étage d’un immeuble en construction à Balma lorsqu’il est tombé par un trou, non protégé, d’une hauteur de 17 mètres. Les faits étaient étudiés par le tribunal correctionnel de Toulouse.

Le dossier est mince car la police n’a pas été prévenue par le patron de l’entreprise. C’est cette dernière qui est citée à comparaître en tant que personne morale.

Un rapport débattu

L’ouvrier était alors seul lors de l’accident et le PDG de l’entreprise contredit le rapport de l’inspection du travail qui a mené l’enquête le lendemain sur les lieux.

Selon les conclusions, la victime serait passée par un trou de 40cm de large. « On ne peut pas passer dans un espace si étroit ! », n’a pas cessé de marteler le responsable de l’entreprise. S’il était si tendu, c’est parce que selon l’enquête, il serait responsable de l’accident, en n’ayant pas mis en œuvre, tous les moyens de sécurité nécessaires. Si des garde-corps étaient bien présents, une plainte était nécessaire pour prévenir de toute chute.

Seulement, personne n’a vu l’accident tel qu’il s’est vraiment passé. Ses collègues ont simplement entendu la victime toucher le sol. C’est pourquoi l’employeur s’avance : « Pour une raison que je ne m’explique pas, il a décidé d’effectuer une tache non prévue. Ce n’était pas son rôle de se mettre en danger. Selon moi, il est descendu à l’étage inférieur et est monté sur le garde-corps du balcon. C’est alors qu’il a chuté. Et il n’est pas passé par un trou de 40 cm. Il s’est mis en danger tout seul. »

L’avocat de la défense pointe lui aussi les carences du dossier : « L’inspection du travail a fait un travail désastreux ! Vous n’avez ni preuves, ni témoins dans cette affaire ! Rien ne prouve toutes les hypothèses avancées. » Le juge à reconnu que tout n’était qu’hypothèse, mais que la version de l’inspection du travail était la plus plausible. Cependant, par manque de preuves et de témoin, l’accusé a été relaxé.

Walid Hamadi

Articles Récents

L’émouvant hommage d’Airbus à Bernard Ziegler

L’émouvant hommage d’Airbus à Bernard Ziegler

L'un des cadres visionnaires d'Airbus, Bernard Ziegler est décédé. Airbus a rendu hommage à ce pionnier de l'aviation qui a…

5 mai 2021
Toulouse : un robot pour l’ablation d’une tumeur aux reins

Toulouse : un robot pour l’ablation d’une tumeur aux reins

Une équipe de chirurgiens du CHU de Toulouse a expérimenté avec succès une nouvelle technique pour l'ablation de certains formes…

5 mai 2021
Tarbes. des Pompiers agressés lors d’une intervention : 1 blessé

Tarbes. des Pompiers agressés lors d’une intervention : 1 blessé

Lors d'une intervention sur la commune d'Andrest, à quelques kilomètres au nord de Tarbes, 3 sapeurs pompiers ont été violemment…

5 mai 2021
Programme exceptionnel pour la ré ouverture de la Cinémathèque de Toulouse

Programme exceptionnel pour la ré ouverture de la Cinémathèque de Toulouse

Après les annonces gouvernementales liées à la crise sanitaire Covid19, la cinémathèque de Toulouse annonce ré ouvrir ses portes le…

5 mai 2021
Qui pour affronter le Stade Toulousain en finale

Qui pour affronter le Stade Toulousain en finale

Le Stade Toulousain a battu Bordeaux samedi en demi finale de Coupe d'Europe de Rugby. Les Toulousains affronteront en finale…

2 mai 2021
Casseurs : pourquoi ils s’attaquent au 1er mai

Casseurs : pourquoi ils s’attaquent au 1er mai

Ils s'en étaient pris à une agence bancaire, aux forces de l'ordre, leurs cibles habituelles, mais ce soir, c'est un…

2 mai 2021