L’OIT et l’OMC critiquent le travail “informel”

La forte incidence de l’emploi informel dans le monde en développement empêche les pays de bénéficier de l’ouverture du commerce en enfermant les travailleurs en transition entre deux emplois dans le piège de la pauvreté, selon une étude conjointe de l’Organisation internationale du Travail (OIT) et de l’Organisation mondiale du commerce (OMC).

L’étude montre que l’emploi informel est très répandu dans de nombreux pays en développement, où il laisse des milliers de travailleurs dans une situation caractérisée par l’absence presque totale de sécurité de l’emploi, des revenus faibles et aucune protection sociale. Les taux d’informalité varient considérablement d’un pays à l’autre, oscillant entre 30% dans divers pays d’Amérique latine et plus de 80% dans certains pays d’Afrique subsaharienne ou d’Asie du Sud Est.

“L’étude confirme ce que l’expérience nous a appris, à savoir que les pays en développement qui favorisent la complémentarité entre leurs objectifs de travail décent et leurs politiques commerciales, financières et de l’emploi sont bien mieux placés pour tirer parti de l’ouverture du commerce, promouvoir la dimension sociale de la mondialisation et faire face à la crise actuelle”, a déclaré Juan Somavia, directeur général de l’OIT.

L’emploi informel concerne les entreprises privées non enregistrées qui ne sont pas soumises à la législation ou à la règlementation nationale, n’offrent aucune protection sociale et font appel à des personnes travaillant pour leur propre compte ou membres du même ménage. Dans la plupart des cas, l’informalité est demeurée élevée et a même augmenté dans certains pays, notamment en Asie.

“Le commerce a contribué à la croissance et au développement dans le monde entier, mais cela ne s’est pas automatiquement traduit par une amélioration de la qualité de l’emploi. Pour créer de bons emplois, l’ouverture du commerce doit s’accompagner de politiques internes appropriées. Cela apparaît encore plus clairement avec la crise actuelle, qui a réduit les échanges et précipité des milliers de personnes dans le secteur informel,” a rappelé Pascal Lamy, directeur général de l’OMC.

Partager

Articles Récents

Pas de cas de Coronavirus à Toulouse

Le CHU de Toulouse indique ce mardi matin qu'aucun cas de Coronavirus n'a été identifié à Toulouse. Le Centre Hospitalier…

28 janvier 2020

Cour Administrative de Toulouse, le maire de Montpellier porte plainte contre Belloubet

Le maire de Montpellier, Philippe Saurel, a annoncé porter plainte contre la ministre de la Justice, Nicole Belloubet, pour prise illégale…

28 janvier 2020

2 enfants infectés par la Listeria après avoir mangé du fromage

Deux enfants, scolarisés sur la commune de Vauvert, ont été infectés par la bactérie Listeria monocytogene suite à la consommation…

28 janvier 2020

La résurgence de l’antisémitisme est une réalité

Les Nations Unies ont commémoré ce lundi au siège de l’Organisation à New York la Journée internationale dédiée à la…

28 janvier 2020

Après une conduite en état d’ivresse, il se présente ivre à la gendarmerie

L'homme avait été surprise conduisant en sens interdit avec un taux d'alcoolémie supérieur à celui autorisé. Il s'est présenté soul…

27 janvier 2020

Rugby. Toulouse fait chuter le leader Bordeaux

Pour la 14e journée de Top 14 le Stade toulousain s'est imposé 22 à 14 face à Bordeaux Bègles le…

27 janvier 2020

Ce site utilise des Coockies pour mesurer son audience et proposer une publicité ciblée. Vous pouvez accepter (ou non) et au passage vous abonner aux ALERTES et NEWSLETTER du site d'actualités Toulouse7.com