Régionales : la gauche radicale fait pression sur Malvy

Le parti communiste va t il oui ou non s’allier avec le parti de Gauche de Jean Luc Mélenchon et le Nouveau Parti Anticapitaliste d’Oliver Besançenot pour faire liste commune aux élections régionales en France et en Midi Pyrénées ? 

A quelques mois de l’échéance les tractations vont bon train et les négociations se poursuivent de part et d’autre.

Dernier épisode en date, une réunion des partis d’extrême gauche/ gauche radicale, Fédération pour une alternative sociale et écologique (FASE), Gauche unitaire, Les Alternatifs, Nouveau parti anticapitaliste (NPA), Parti communiste français (PCF) et Parti de gauche (PG).

Et pour l’heure nulle déclaration de candidature commune ni accord d’appareil ou programme commun mais une simple déclaration de politique générale destinée à faire monter les enchères.
Avec coups de griffes et clause de style destinée aux faux frère “social libéral”. Une nouveauté cependant. Pour la première fois Socialistes, Verts et Modem sont mis dans le même sac.

à un nouveau glissement à droite de la gauche d’accompagnement avec la tentative de construction d’une coalition de centre-gauche PS/MODEM/Europe Ecologie et le projet de primaires. C’est à dire d’une gauche qui va toujours plus vers la droite et risque de favoriser ainsi les futures victoires électorales de cette dernière comme le prouve malheureusement la situation italienne“.

Si les auteurs de cette déclaration commune se sont mis d’accord pour élaborer un éventuel calendrier commun, ils devront faire face à un impératif : le temps. Les listes doivent en effet être déposées dès le mois de décembre.

A ce jour, Martin Malvy pour le PS, Gérard Onesta pour les Verts et Brigitte Barèges ont fait officiellement acte de candidature.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.