le Soldat blessé le 4 septembre en Afghanistan est mort

L’Afghanistan se transforme en dramatique bourbier pour l’armée française. Un nouveau soldat vient en effet de décéder des suites de ses blessures. Cela porte à plus de 30 le nombre de soldat français mort dans la guerre aux Talibans.

Hervé Morin, ministre de la Défense, a dit avoir “appris avec tristesse le décès des suites de ses blessures du sergent Johann Hivin-Gérard“.

Grièvement blessé le 4 septembre 2009 dans l’incendie de son véhicule blindé, à la suite de l’explosion d’une bombe artisanale en Afghanistan, ce sous-officier, chef de groupe antichar, servait au 3e Régiment d’infanterie de marine de Vannes.

Hervé Morin, a adressé à son épouse, ses parents et ses proches “ses plus sincères condoléances et l’expression de sa profonde sympathie”. Il renouvelle à l’ensemble des troupes françaises engagées au service de la paix en Afghanistan, “l’assurance de sa confiance pour mener à bien cette mission exigeante”.

Selon un grand nombre d’analystes, la guerre menée depuis 2001 pas la coalition internationale serait loin d’être terminée. Au contraire, nombre de généraux, et notamment le commandant en chef des troupes stationnés en Afghanistan estiment qu’à défaut de renforts importants, les talibans pourraient triompher.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.