Gaza : les détails du blocus israëlien

Le flux de marchandises entrant à Gaza depuis Israël est toujours limité, 69 camions étant entrés mardi par le passage de Kerem Shalom, a indiqué mercredi la porte-parole du Secrétaire général de l’ONU.

Selon le Bureau du Coordonnateur spécial des Nations Unies pour le processus de paix au Moyen-Orient (UNSCO), plus de la moitié des 69 camions transportaient des fruits, du sucre, des produits laitiers et de la viande congelée.

Par ailleurs, plus de 4.000 tonnes de farine et de nourriture pour animaux ont pu entrer dans Gaza par le passage de Karni, mais le pipeline de Nahal Oz reste fermé.

Lundi, ce sont 80 camions qui sont entrés dans Gaza par Kerem Shalom, dont deux transportant du fuel pour la centrale électrique. Karni et Nahal Oz étaient fermés, a dit la porte-parole.
Au mois d’août dernier le Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA) rappelait que le nombre de camions entrant dans Gaza chaque jour depuis le blocus (112) représentait 1/5ème du nombre de cargaisons passant la frontière auparavant, soit 583 entre janvier et mai 2007. Quant aux exportations elles ont été totalement interdites à part des camions de fleurs et de fraises.

« Au cours des trois derniers mois, Israël a autorisé l’entrée dans Gaza d’un petit nombre de camions transportant des biens auparavant interdits. Bien que ces mesures soient bienvenues, leur impact réel comparé aux besoins de Gaza reste négligeable », selon un rapport intitulé « Enclavé : L’impact humanitaire de deux ans de blocus sur la Bande de Gaza ».

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.