Toulouse prépare l’arrivée du TGV à Grande Vitesse (LGV)

gare-matabiau-toulouse.jpgDe 5h30 à 6h le trajet Toulouse-Paris sur TGV et ligne à grande vitesse pourrait passer à 3h ! Reste à savoir quand sera effective la ligne à grande vitesse, Toulouse-Bordeaux-Paris.

Démarrage des travaux à l’horizon 2013

Ce que l’on sait déjà : c’est que les études préalables et le débat public de la Ligne à Grande Vitesse Bordeaux –Toulouse ont conclu que la desserte de l’agglomération toulousaine et d’une partie des territoires de la Haute-Garonne et de Midi-Pyrénées s’opèrera à partir de la gare de Matabiau.

“Cette décision constitue un atout fondamental pour le développement de la métropole toulousaine et son rayonnement européen” s’est notamment félicité le conseil de la communauté urbaine lors de sa dernière assemblée générale du 5 octobre.

Le futur pôle multimodal Toulouse-Matabiau ouvre la perspective d’un projet urbain qui va permettre de prolonger le centre ville en y intégrant le Canal du Midi et les faubourgs.
Ce projet devrait concerner l’ensemble des acteurs institutionnels locaux, au titre de leurs compétences et/ou de leur domanialité : Etat, Conseil régional de Midi-Pyrénées, Conseil général de la Haute-Garonne, RFF, SNCF, Grand Toulouse.

A l’initiative du Grand Toulouse, les partenaires du projet ont convenu de contractualiser dans le cadre d’une convention cadre – partenariale et pluriannuelle 2009 / 2013 – les études préalables du futur pôle multimodal Matabiau – Marengo – Raynal – Périole et de son projet urbain associé.

Aux termes du communiqué de presse du Grand Toulouse : “Leur volonté est de s’associer dans une démarche de projet urbain pilotée par le Grand Toulouse pour répondre aux enjeux d’intermodalité, de déplacements, d’accessibilité et de programmation urbaine, liés à la réalisation d’une Ligne à Grande Vitesse entre Bordeaux et Toulouse, dont le démarrage des travaux est prévu par RFF à l’horizon 2013“.

Toulouse-Barcelone en 1h30 ? 

Par ailleurs, Le président du Grand Toulouse, le président de la Région Midi-Pyrénées et le président du Conseil général de la Haute-Garonne ont décidé de fonder l’association “TGV Sud-ouest”.
Cette association visera à mettre en œuvre tous les moyens nécessaires “pour promouvoir, dans les délais les plus brefs, la réalisation des Lignes à grande vitesse Sud Europe Atlantique (LGV SEA) destinées à relier l’ensemble du territoire de Midi-Pyrénées à Bordeaux, Paris et Hendaye dans un premier temps, puis Narbonne, Barcelone et Marseille dans un second temps”.

L’association engagera également une démarche participative de l’ensemble des acteurs socio-économiques de Midi-Pyrénées afin de préparer le territoire aux implications de la LGV.

L’ensemble des collectivités locales appelées à financer le projet pourra adhérer à l’association, ainsi que toute personne physique qui souhaite soutenir le projet de LGV a précisé le communiqué de presse du Grand Toulouse.

A terme il s’agit relier Toulouse à Paris en 3h00, Barcelone en 1h30, Marseille en 2h00 et Lyon en 2h30.

L’impact sur l’économie, le tourisme, les échanges scientifiques et culturels de Midi-Pyrénées sera alors considérable.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.