Inondations aux Philippines : appel à l’aide internationale

La communauté internationale a lancé mardi un appel de fonds de plus de 74 millions de dollars auprès des donateurs pour aider le gouvernement des Philippines à fournir une assistance immédiate à plus d’un million de personnes touchées par la tempête tropicale Ketsana et le typhon Parma.

Lundi, le Secrétaire général adjoint des Nations Unies aux affaires humanitaires, John Holmes, a annoncé l’octroi de 7 millions de dollars de la part du Fonds Central d’intervention pour les urgences humanitaires (CERF) pour permettre aux agences humanitaires de fournir immédiatement une assistance aux victimes, a précisé le Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA).

Bien que les agences gouvernementales aient réagi rapidement aux tempêtes, lançant de grandes opérations de secours et utilisant les stocks d’aide d’urgence, l’ampleur des dégâts causés par les inondations signifie que les capacités de nombreuses agences nationales ont besoin d’être augmentées.

Selon OCHA, Ketsana, appelée aussi Ondoy, a frappé le 26 septembre à un mauvais moment pour les Philippines. Avant les récentes pluies torrentielles, les précédents typhons avaient déjà saturé d’eau les sols, aggravant les inondations. La tempête a balayé Manille et des parties de Luzon, apportant l’équivalent d’un mois de pluies en seulement 12 heures. Les eaux sont montées si vite que les gens vivant dans les zones près du niveau de la mer ont été pris au dépourvu et ont dû monter sur les toits de leurs maisons pour éviter d’être emportés par les flots. Environ 80% de Manille, où vivent 12 millions de personnes, ont été inondés. En tout, huit provinces ont été déclarées en état de calamité.

Selon les autorités philippines, au 6 octobre, 295 personnes ont été tuées et plus de 3,9 millions touchées par la tempête tropicale Ketsana. Au moins 335.700 personnes vivent actuellement dans 559 refuges. Environ 16.000 maisons ont été détruites par la tempête et les inondations qui ont suivi. Au moins 22.800 maisons ont été partiellement endommagées.

Les premières informations concernant le typhon Parma, qui a frappé le nord des Philippines le 3 octobre, indiquent que près de 340.000 personnes ont été touchées, dont 16 décès confirmés. Plus de 85.800 personnes ont trouvé refuge dans 460 centres d’évacuation.

« Comme souvent dans ce type de catastrophes, ce sont les plus vulnérables qui sont le plus touchés. Nous comptons sur la générosité des donateurs pour nous aider à fournir de l’assistance rapidement », a dit M. Holmes.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.