Feu vert à la modernisation des itinéraires du réseau routier régional

Le Préfet de région Midi-Pyrénées vient d’obtenir le feu vert pour la mise en œuvre du programme de modernisation des itinéraires (PDMI) du réseau routier régional. Et ce dès 2010.

782 millions d’euros d’investissements

Ce feu vert a été donné via mandat définitif de Jean-Louis Borloo, ministre d’Etat, ministre de l’écologie, de l’énergie, du développement durable et de la mer (MEEDDM) et Dominique Bussereau, secrétaire d’Etat chargé des transports, pour la mise en œuvre du programme de modernisation des itinéraires du réseau routier national en Midi-Pyrénées.

Ce programme prévoit un investissement de près de 782 millions d’euros sur la période 2009-2014. Il fait suite aux négociations conduites par le préfet de région avec le Conseil régional de Midi-Pyrénées, les Départements, les communautés d’agglomération et les communes concernées.

L’Etat apportera une participation financière de 342 millions d’euros, la Région 203 millions d’euros et les autres collectivités territoriales 237 millions d’euros.

Ce plan devrait intégrer les nouvelles priorités dégagées lors du Grenelle de l’environnement notamment dans les domaines de la protection de la biodiversité, de la préservation de la ressource en eau ainsi que des protections acoustiques des populations riveraines.

Ce plan comporte notamment:
– l’achèvement de la mise à 2×2 voies de la liaison Toulouse – Auch sur la RN 124,
– la déviation de Saint – Béat sur la RN 125,
– l’achèvement de la mise à 2×2 voies de la liaison Tarbes – Lourdes sur la RN 21,
– l’achèvement de la déviation d’Ax – les – Thermes sur la RN 20,
– des opérations sur l’agglomération toulousaine (en particulier l’achèvement de la mise à 2×3 voies du périphérique),
– La déviation de Saint – Alby (RN 112) et des aménagements ponctuels sur la RN 122,
– l’achèvement de la rocade d’Albi.

Quant à la mise à 2×2 voies de la RN 88 entre Albi et Rodez, elle nécessite une enveloppe de 260 millions d’euros. L’engagement très significatif des collectivités territoriales concernées, à hauteur de 120 millions d’euros, permettra la prise en charge des premiers financements nécessaires à un démarrage des travaux dès 2010. Les financements de l’Etat interviendront à compter de 2012 pour un montant de 140 millions d’euros.

Le Préfet de région a saisi ce jour les collectivités territoriales des projets de convention de financement, permettant un engagement des travaux dès 2010.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.