Comment la Corée du Nord viole régulièrement les droits de l’homme

La Corée du Nord doit renforcer son dispositif des droits de l’homme, affirme le Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, dans son dernier rapport sur ce pays à l’Assemblée générale, dans lequel il appelle aussi la communauté internationale à ne pas diminuer l’aide humanitaire.

« Le Secrétaire général note avec une vive inquiétude les informations qui continuent à lui parvenir concernant la gravité de la situation des droits de l’homme en République populaire démocratique de Corée (RPDC) et l’absence de mesures notables prises par le gouvernement pour protéger les droits de l’homme et mettre fin aux violations qui se produiraient de manière systématique et généralisée », affirme ce rapport publié jeudi.

Il souligne que la RPDC continue d’être aux prises avec des problèmes humanitaires complexes qui empêchent la population de jouir de ses droits fondamentaux et exhorte le gouvernement à protéger les droits de l’homme et à réformer le système de justice, conformément aux obligations souscrites en vertu des instruments internationaux.

M. Ban met en lumière la diminution de l’aide alimentaire internationale malgré l’aggravation de la pénurie alimentaire dont font état les organismes humanitaires et demande au gouvernement de consacrer les ressources en priorité aux besoins humanitaires de la population et de permettre aux organismes des Nations Unies et à leurs partenaires humanitaires sur le terrain de renforcer leurs opérations, en imposant des modalités de contrôle raisonnables.

« Le Secrétaire général demande instamment à la communauté internationale d’honorer l’engagement qu’elle a pris de protéger les droits de l’homme et de contribuer à parer aux besoins humanitaires criants des citoyens de la RPDC », affirme le rapport.

Le document souligne que le gouvernement nord-coréen n”a pas reconnu les résolutions adoptées par le Conseil des droits de l’homme et l’Assemblée générale à propos de la situation des droits de l’homme dans son pays et qu’il continue de refuser l’assistance technique du Haut Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme (HCDH) et l’accès à son territoire au Rapporteur spécial nommé par le Conseil des droits de l’homme.

« Cet état de fait ne m’a pas permis d’obtenir les informations nécessaires pour rendre pleinement compte à l’Assemblée générale de la situation des droits de l’homme en RPDC », souligne Ban Ki-moon.

Partager

Articles Récents

22 morts de la grippe en France depuis le mois de novembre

22 personnes sont mortes en France de la grippe depuis l'arrivée de l'épidémie soit depuis le mois de novembre 2019.…

29 janvier 2020

Toulouse, des chercheurs font un lien entre obésité et cancer

Vos cellules graisseuses peuvent être un facteur aggravant si vous avez un cancer. En effet, selon une étude publiée dans…

29 janvier 2020

Toutes les communes de l’agglo toulousaine payent l’eau au même prix

Depuis le 1er janvier 2020, les habitants de la métropole toulousaine se retrouvent sous une gestion commune de l’eau, sous…

29 janvier 2020

Avant Venise, l’expo de Laure Provost fait étape à Toulouse

C'est assez inédit, la création de l'artiste Laure Provost qui représentait la France à la dernière Biennale de Venise, qui…

29 janvier 2020

Tarn. Un jeune conducteur contrôlé à 170 km/h

Très grand excès de vitesse pour une jeune conducteur âgé de 20 ans dans le Tarn. La sanction a été…

29 janvier 2020

Pas de cas de Coronavirus à Toulouse

Le CHU de Toulouse indique ce mardi matin qu'aucun cas de Coronavirus n'a été identifié à Toulouse. Le Centre Hospitalier…

28 janvier 2020

Ce site utilise des Coockies pour mesurer son audience et proposer une publicité ciblée. Vous pouvez accepter (ou non) et au passage vous abonner aux ALERTES et NEWSLETTER du site d'actualités Toulouse7.com