Mort de Brice Taton : le TFC partie civile contre les hooligans Serbes

A la demande d’Olivier Sadran, la justice serbe a autorisé  le Toulouse Football Club à se porter partie civile dans le procès qui s’ouvrira contre les personnes suspectées d’être les auteurs de l’agression mortelle de Brice Taton. Le supporter toulousain mortellement agressé en marge de la rencontre de Coupe d’Europe, Belgrade-Toulouse.

Le Toulouse Football Club aura ainsi la possibilité lors du procès de témoigner du comportement exemplaire de Brice, pacifiste dans l’âme, de son attitude généreuse, et de son respect constant des valeurs du sport.

Par ailleurs, les parents de Brice rejoignent aujourd’hui la France, raccompagnés par le Président Olivier Sadran.

Le décès du jeune toulousain, quelques jours après son agression et plusieurs interventions chirurgicales, avait provoqué une vive émotion à Toulouse et dans tout le monde du football.

Partager

Articles Récents

Delga, Rabault et Cazeneuve demandent le retrait du projet de loi de réforme des retraites

Les ténors socialistes pointent un projet “vacillant” “brouillon” et qui “engendre la défiance”. Ils demandent…

5 février 2020

Ligue 1. Toulouse Strasbourg à quitte ou double

Le Toulouse Football Club accueille Strasbourg mercredi soir au stadium de Toulouse. Toulouse Strasbourg l'heure…

5 février 2020

Le GIGN intervient à la Mounède

Les gendarmes d'élite du GIGN ont été mobilisés mardi soir pour une intervention dans un…

5 février 2020

Braquage dans une boulangerie de Cugnaux

Un braquage a eu lieu mardi matin dans une boulangerie de Cugnaux située route de…

5 février 2020

France Angleterre avec 5 toulousains

5 joueurs du stade toulousain seront titulaires pour le premier match du tournoi des 6…

30 janvier 2020

22 morts de la grippe en France depuis le mois de novembre

22 personnes sont mortes en France de la grippe depuis l'arrivée de l'épidémie soit depuis…

29 janvier 2020

Ce site utilise des Coockies pour mesurer son audience et proposer une publicité ciblée. Vous pouvez accepter (ou non) et au passage vous abonner aux ALERTES et NEWSLETTER du site d'actualités Toulouse7.com