Réactions à la mort du supporter Toulousain

It’s only rock and roll chantaient les Rolling Stones au lendemain d’un de leurs concerts mortel pour un de leurs fans. Aujourd’hui à Toulouse, la mort du supporter Brice Taton a soulevé une vague d’indignations.

Communiqué du Toulouse Football Club : Le TFC est en deuil à l’annonce du décès tragique de Brice Taton, victime de violences inqualifiables. Brice a lutté plusieurs jours pour sa survie mais malheureusement nous a quitté. Nos pensées vont en tout premier lieu à ses parents présents à Belgrade, sa famille, ses amis, ses partenaires du Forza Viola et toute la famille des supporters du Toulouse Football Club.
L’heure est au recueillement. Mais viendra le temps où ce déchainement de violence en marge du sport devra être sévèrement puni.
Le Toulouse Football Club veillera à ce que la justice soit rendue et sera un soutien sans faille auprès de la famille de Brice.
Le TFC, au nom de ses dirigeants, de ses joueurs, de son personnel, leur exprime ses plus sincères condoléances.

Martin Malvy, président du Conseil régional « Toulouse et Midi-Pyrénées sont endeuillées aujourd’hui par l’annonce du décès de Brice Taton. Nous sommes tous aux côtés de sa famille. On ne peut pas laisser donner cette image-là du sport. Les instances européennes de football doivent prendre des mesures. Que les rencontres sportives puissent conduire à de tels excès est dramatique, où que cela se passe. Au delà du TFC et de ses supporters, c’est le football qui est en deuil dans toute l’Europe et qui doit le manifester ».

Rama Yade secrétaire d’Etat aux sports : Victime d’une agression barbare, Brice Taton vient de décéder ce matin, à Belgrade, des suites des coups sauvages qui lui avaient été portés. A l’heure où le deuil frappe sa famille et ses proches, je tiens à leur exprimer mes plus sincères condoléances et ma profonde solidarité dans cette épreuve extrêmement douloureuse. Face à ce drame, la pudeur et la réserve s’imposent. Je me rendrai très rapidement auprès d’eux et j’irai partager le recueillement de la famille sportive toulousaine dimanche 4 octobre prochain à l’occasion du match Toulouse-Lorient. Cet événement tragique endeuille toute l’Europe du football mais ne saurait rester impuni : j’appelle à la plus grande sévérité contre les responsables de cet assassinat et appuie les efforts des autorités serbes pour ne pas laisser ce crime impuni. Je me suis à nouveau entretenue avec elles à ce sujet. Je m’entretiendrai également avec l’UEFA afin d’évaluer les moyens nécessaires pour mieux protéger le football contre cette gangrène qui le ronge. Rien ne saura cependant réparer ce qui a été commis. Je souhaite saluer la mémoire de Brice Taton,
jeune supporter passionné dont la vie vient d’être sauvagement et injustement fauchée. L’heure est aujourd’hui au recueillement ; dès demain, elle sera à la lutte contre les criminels du sport.”

Pierre Cohen député maire de Toulouse “J’ai pris connaissance,ce matin, du décès de Brice Taton, le jeune supporter toulousain, venu à Belgrade soutenir le TFC, qui a été violemment frappé par des supporters serbes. Je suis effondré par cette nouvelle et mes premières pensées vont à sa famille, à ses amis supporters et à tous les membres du Toulouse Football Club.
Au nom du Conseil Municipal de Toulouse et en mon nom, je leur adresse nos plus sincères condoléances.”

Pierre Izard, Président du Conseil général de Haute Garonne « L’irréparable tant redouté s’est donc produit. Brice Taton a succombé aux blessures dont il a été victime à l’issue du match que le TFC a joué à la mi-septembre à Belgrade.
Cette annonce frappe de stupeur tous les Haut-garonnais. En leur nom, j’adresse à sa famille mes sincères condoléances et ma plus vive sympathie.
Malgré l’indignation générale que suscite cet événement, l’heure est aujourd’hui à la réserve et nous invite, tout en exprimant à ses proches notre entière solidarité, à les assurer également de notre soutien dans le légitime besoin de vérité et de justice éprouvé lorsque l’on est face à un tel drame. »

Jean-Luc Moudenc, ancien maire de Toulouse : “Je m’associe à la douleur de la famille de Brice, à celle de ses amis, à celle des supporteurs du TFC, après son assassinat, puisque c’est hélas ainsi qu’il faut qualifier ce qui s’est passé à Belgrade. La violence, les violences, sont aujourd’hui installées au cœur de nos sociétés modernes, où se côtoient volontiers le progrès technique et la barbarie la plus abjecte. Brice en a été la victime ô combien innocente, lui qui ne voulait que manifester son attachement à notre cher club toulousain. Dimanche, je serai présent en tribune au Stadium, pour participer à l’hommage que notre ville endeuillée lui rendra”.

Partager

Articles Récents

22 morts de la grippe en France depuis le mois de novembre

22 personnes sont mortes en France de la grippe depuis l'arrivée de l'épidémie soit depuis le mois de novembre 2019.…

29 janvier 2020

Toulouse, des chercheurs font un lien entre obésité et cancer

Vos cellules graisseuses peuvent être un facteur aggravant si vous avez un cancer. En effet, selon une étude publiée dans…

29 janvier 2020

Toutes les communes de l’agglo toulousaine payent l’eau au même prix

Depuis le 1er janvier 2020, les habitants de la métropole toulousaine se retrouvent sous une gestion commune de l’eau, sous…

29 janvier 2020

Avant Venise, l’expo de Laure Provost fait étape à Toulouse

C'est assez inédit, la création de l'artiste Laure Provost qui représentait la France à la dernière Biennale de Venise, qui…

29 janvier 2020

Tarn. Un jeune conducteur contrôlé à 170 km/h

Très grand excès de vitesse pour une jeune conducteur âgé de 20 ans dans le Tarn. La sanction a été…

29 janvier 2020

Pas de cas de Coronavirus à Toulouse

Le CHU de Toulouse indique ce mardi matin qu'aucun cas de Coronavirus n'a été identifié à Toulouse. Le Centre Hospitalier…

28 janvier 2020

Ce site utilise des Coockies pour mesurer son audience et proposer une publicité ciblée. Vous pouvez accepter (ou non) et au passage vous abonner aux ALERTES et NEWSLETTER du site d'actualités Toulouse7.com