Le Soudan pourrait organiser des élections législatives en 2010

« Nous affirmons notre détermination à organiser des élections législatives et exécutives en avril 2010 conformément à l’Accord global de paix et à renforcer les efforts pour une réforme politique », a déclaré lundi le représentant permanent du Soudan à l’ONU, Ghazi Salahuddin Atabani, lors du débat de l’Assemblée générale.

« Nous invitons la communauté internationale à soutenir financièrement et matériellement la conduite des élections, en actions comme en paroles », a dit le représentant.

Ce dernier s’est dit inquiet des « récents conflits armés tribaux au Sud-Soudan », rappelant que la responsabilité du maintien de la paix au Sud-Soudan incombait au gouvernement de cette région.

S’agissant du Darfour, M. Atabani a décrit une « évolution positive considérable grâce à l’engagement montré par le gouvernement d’unité nationale en faveur de la paix et à sa coopération avec l’Opération Union africaine-ONU au Darfour (MINUAD) par l’intermédiaire du mécanisme tripartite ».

Le représentant soudanais a par ailleurs « salué la déclaration faite par le président des Etats-Unis, Barack Obama, à l’Assemblée générale sur la disposition de son pays à contribuer à trouver une solution sur la question du Darfour ».

« Nous notons le ton positif des déclarations faites par le président américain vis-à-vis des pays en développement en général et nous espérons que ses paroles seront traduites en actions afin de corriger les politiques erronées du précédent gouvernement américain qui a compromis les relations bilatérales et aggravé les problèmes de la région », a-t-il ajouté.

« Cela requiert en tout premier lieu de lever les sanctions unilatérales et de retirer le nom du Soudan de la liste américaine du terrorisme », a dit M. Atabani, qui a condamné par ailleurs l’inculpation du Président soudanais Omar al-Bashir par la Cour pénale internationale (CPI).

Le représentant du Soudan a également annoncé son souhait d’avoir des relations constructives avec tous ses voisins et notamment de normaliser ses relations avec « l’Etat frère voisin, le Tchad ».

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.