Freescale : Pierre Izard demande des négociations

Alors que les actions directes des salariés de Freescale se multiplient, le président socialiste du Conseil général de Haute Garonne a décidé d’apporter son soutien “aux Freescale”. Dans un communiqué adressé lundi matin Pierre Izard et le sénateur Bertrand Auban ont déclaré avoir saisi “ce jour la Direction de Freescale ainsi que le gouvernement, afin de soutenir la demande de négociation dans les plus brefs délais, portant sur les conditions d’indemnisation des personnels visés par le plan social”.

suppressions massives de postes

Ouvrir cette discussion équivaudrait à une décision d’apaisement. Le conflit s’est durci, et l’on peut comprendre l’exaspération des salariés de Freescale. Ils sont toujours dans l’incompréhension légitime du sort de leur entreprise. Ils sont de plus échaudés par l’issue négative du conflit à Molex, où les promesses de l’Etat et des actionnaires n’ont pas été suivies d’actes conséquents” a encore souligné le président du département.

“Ces suppressions massives de postes sont douloureuses pour notre territoire. Elles le sont d’abord et surtout pour des salariés affectés à la production, parmi lesquels beaucoup ont une ancienneté importante dans l’entreprise. La perspective d’un parcours difficile de reclassement ne peut qu’aviver leur inquiétude. Ces salariés, frappés par le désinvestissement et le souci de recentrage de Freescale sur les Etats-Unis, doivent au minimum être traités avec égard par une entreprise qui souhaite s’en séparer. Les grévistes soulèvent les exemples d’autres plans sociaux dans le pays, dont le contenu a été plus favorable pour les salariés. C’est pourquoi leur demande mérite d’être entendue. C’est la revendication du respect et de la dignité” a conclu Pierre Izard.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.