Don Quichotte : 17 logements d’urgence enfin trouvés

Après plusieurs mois d’action, le collectif de défense des sans logis toulousains a t il remporté une première victoire ? Avec l’arrivée de l’automne 2009, le Préfet de la région Midi-Pyrénées et Préfet de la Haute-Garonne, a réuni jeudi , les représentants de l’association « les enfants de Don Quichotte », les représentants des collectivités territoriales (ville de Toulouse et département) et les acteurs de l’hébergement et du logement de l’agglomération toulousaine.

Cette rencontre, qui prolongeait celles déjà tenues en préfecture, avait pour objectif de présenter les solutions adaptées et individualisées pour chacun des membres du collectif des Don Quichotte présents sur le campement. Et d’éviter, à Toulouse, la création d’un nouveau bidonville et de nouvelles tensions sociales.

Selon le communiqué officiel de la préfecture “elle a permis, sur la base de l’évaluation sociale déjà conduite, de proposer un accès à un logement ordinaire ou adapté ou un hébergement durable pour les 17 personnes préalablement identifiées“.

Par ailleurs, trois nouveaux cas, présentés lors de cette réunion, ont été examinés afin de leur proposer dans les meilleurs délais un hébergement.

Si plusieurs membres du collectifs avaient, dès le printemps excipé leur droit au logement opposable -Dalo-, nulle solution concrète ne leur avait été donnée. Le résultat de cette réunion constitue donc une victoire pour le collectif des Don Quichotte.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.