Procès Clearstream : de Villepin attaque Sarkozy de front

A son entrée devant le tribunal correctionnel l’ancien premier ministre de Jacques Chirac annonce la couleur devant la presse. Et affirme : “Je suis ici par la volonté d’un homme, je suis ici par l’acharnement d’un homme, Nicolas Sarkozy, qui est aussi président de la République française. J’en sortirai libre et blanchi au nom du peuple français”.

Ce matin, Pierre Moscovici au nom du parti socialiste avait qualifié cette affaire de “”paroxysme de la haine” en politique.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.