La sénatrice Françoise Laborde veut défendre les producteurs de lait

La fronde des producteurs laitiers s’amplifie. Vendredi, face au Mont Saint Michel, plusieurs tonnes de lait ont été déversés dans les champs pour protester contre la faiblesse du prix du lait. Rappelant que “ la France agricole traverse sa crise la plus grave depuis trente ans : effondrement des cours, difficultés à exporter, aléas climatiques … dans toutes ses filières de production, comme la viticulture ou encore les fruits et légumes“, Françoise Laborde Sénatrice de Haute-Garonne a exigé au nom de l’opposition, des réponses de la part du Ministre de l’Agriculture au cours de la séance des questions d’actualité.

Il ne permet plus de couvrir les charges de production, alors que le prix des produits laitiers dans les grandes surfaces ne diminue pas, preuve des marges confortables que s’arrogent industriels et distributeurs” a-t-elle rappelé avant d’ajouter : ” A la colère succèdent l’abattement et l’angoisse. Les effets d’annonce ne suffisent plus. Au-delà des aides d’urgence, des avances de trésorerie, il faut des mesures de long terme, structurantes“.

En conclusion, elle a souligné qu’ “une régulation des marchés est indispensable… Depuis 1992, l’Europe démantèle sa PAC pour livrer son agriculture à la seule loi du marché. Ce libéralisme dogmatique est suicidaire ! Monsieur le ministre, comment comptez-vous garantir aux agriculteurs le revenu « stable et décent » auquel votre Gouvernement s’est engagé ? Comment comptez-vous leur permettre de vivre de leur travail, et leur redonner la fierté de leur métier ?”

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.