Grippe A : la France va faire don de vaccins à l’OMS

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a salué vendredi l’annonce par plusieurs pays développés de dons de vaccins contre la grippe H1N1 à des pays en développement.

L’Australie, le Brésil, les Etats-Unis, la France, l’Italie, la Nouvelle-Zélande, la Norvège, le Royaume-Uni et la Suisse ont fait cette offre qui aidera à renforcer les stocks destinés aux populations qui n’auraient pas eu autrement accès à ces vaccins. Les Etats-Unis ont notamment annoncé qu’ils étaient prêts à mettre à disposition 10% de leurs propres vaccins H1N1 pour les pays en développement via l’OMS.

« Cette annonce montre l’engagement de ces pays à un partage équitable de ressources limitées alors que la pandémie de grippe H1N1 continue d’évoluer », a déclaré la directrice générale de l’OMS, Margaret Chan, dans un communiqué.

Elle a rappelé que les stocks actuels de vaccins pour lutter contre la pandémie n’étaient pas suffisants pour une population mondiale où virtuellement tout le monde est susceptible d’être infecté par un virus contagieux.

« Etant donné que la demande actuelle excède les réserves, ces dons, en plus des doses promises par les fabricants, permettront d’augmenter l’approvisionnement de vaccins contre la pandémie pour les populations qui autrement n’y auraient pas accès », a ajouté le Dr Chan. « L’OMS continue d’aider les pays en développement à garantir que les vaccins donnés soient distribués là où ils sont le plus nécessaires ».

Au 11 septembre, plus de 277.600 cas de grippe H1N1 confirmés en laboratoire ont été signalés dans le monde, et 3.200 décès ont été attribués à cette pandémie.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.