Carl Lewis et Pierre Cardin nommés ambassadeurs de l’ONU

Cinq personnalités, dont l’athlète américain Carl Lewis et le couturier français Pierre Cardin, ont accepté de se joindre aux Ambassadeurs de bonne volonté de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), a annoncé jeudi la FAO.

Les autres personnalités sont la Première Dame de la République dominicaine, Margarita Cedeno de Fernandez, l’interprète et compositrice de chansons indonésienne Anggun et la chanteuse colombienne Fanny Lu. Une cérémonie aura lieu au cours de la célébration de la Journée mondiale de l’alimentation le 16 octobre 2009 à Rome.

Mme Cedeño de Fernández sera nommée Ambassadrice extraordinaire en signe de reconnaissance pour les nombreux projets sociaux ayant trait à l’alimentation et à l’agriculture qu’elle a lancés dans son pays et notamment en faveur des femmes.

Pierre Cardin, un des grands de la haute couture féminine et masculine, a lancé un grand nombre de projets humanitaires et des campagnes de sensibilisation notamment en faveur des victimes de la catastrophe de Tchernobyl.

Le coureur américain Carl Lewis, vainqueur de neuf médailles d’or olympiques, a été également été nommé “sportif du siècle” par le Comité olympique international. En tant qu’Ambassadeur, il aidera la FAO à sensibiliser le public au problème de la faim dans le monde.

La chanteuse et compositrice de chansons Anggun, une des premières artistes asiatiques à s’être illustrée sur la scène musicale internationale grâce à son album “Snow on the Sahara” a fait campagne pour un large éventail de causes sociales et pour la protection de l’environnement.

La chanteuse colombienne Fanny Lu, qui est en tête du box office en Amérique latine depuis trois ans, a activement soutenu la campagne JMA/TeleFood de la FAO pour financer des micro-projets dans le monde.

“Atteindre la sécurité alimentaire en temps de crises” est le thème de la JMA cette année. La FAO veut ainsi attirer l’attention du public sur les conditions critiques de 1,02 milliard de sous-alimentés et sur la nécessité de porter secours à ceux qui ont faim en ces temps de crise économique.

Des initiatives à court et à long terme sont nécessaires pour aider en urgence les ménages les plus touchés et, à plus long terme, pour doper les investissements dans l’agriculture.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.