Somalie : la moitié de la population dépend de l’aide humanitaire

L’insécurité alimentaire risque de s’aggraver d’ici à la fin de l’année dans certaines régions de la Somalie affectées par la sécheresse, selon le Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA). Dans certaines zones, les sources de revenus et les denrées alimentaires pour les familles vivant dans les villes sont étroitement liées aux marchés de bétail et au commerce, qui sont sérieusement affectés par la sécheresse, précise OCHA.

En attendant, le Programme alimentaire mondial (PAM) a fait des interventions qui sauvent des vies une priorité, tels que les programmes de suppléments alimentaires. Mais en raison de la précarité du transport de l’aide alimentaire, le PAM doit échelonner l’aide aux programmes de nutrition maternelle et infantile dans douze centres situés dans trois régions de Somalie.

Environ 3,76 millions de Somaliens, soit 50% de la population du pays, ont besoin d’une assistance humanitaire en Somalie, précise OCHA.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.