Un engin hautement radioactif découvert au Liban

L’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) a retiré du Liban une dangereuse source radioactive contenue dans un ionisateur et suffisante pour tuer une personne dans les minutes suivant une exposition directe.

La mission de l’AIEA a été achevée le 30 août après qu’un avion transportant la cargaison radioactive a atterri en Russie, où elle a été mise en lieu sûr, a précisé l’agence des Nations Unies dans un communiqué publié jeudi.

« Etant donné la situation politique au Moyen-Orient et en particulier au Liban, nous considérions cette source comme étant vulnérable à des actes malveillants. Si elle avait été volée, elle aurait pu causer beaucoup de dommages », a déclaré un spécialiste des sources radioactives à l’AIEA, Robin Heard, qui a supervisé la mission.

La source radioactive était du Cobalt-60 contenu dans un ionisateur qui avait été utilisé pour un projet agricole il y a 10 ans. Le projet a pris fin et le personnel qui savait comment s’occuper de l’ionisateur a quitté l’organisation.

En 2006, l’Union européenne a octroyé près de 4 millions d’euros au Fond de sécurité nucléaire de l’AIEA pour sécuriser les sources hautement radioactives, comme celles-ci, au Moyen-Orient.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.