Ossétie/Abkhazie : Tensions autour du sort des réfugiés Georgiens

À l’issue d’un débat vif, et malgré le dépôt d’une motion de non-décision par la Fédération de Russie, l’Assemblée générale des Nations Unies a reconnu mercredi « le droit qu’ont tous les réfugiés et personnes déplacées, et leurs descendants, indépendamment de leur appartenance ethnique, de regagner leurs foyers dans l’ensemble de la Géorgie, notamment en Abkhazie et en Ossétie du Sud ».

« Préoccupée par les changements démographiques imposés par les conflits en Géorgie », l’Assemblée générale, dans un texte adopté par 48 voix pour, 19 contre et 78 abstentions, a « fait valoir la nécessité d’élaborer un calendrier assurant un retour volontaire sans entrave, dans la sécurité et la dignité, de toutes les personnes déplacées et de tous les réfugiés » dans leurs foyers.

De même, elle a souligné « la nécessité urgente d’assurer le bon déroulement des activités humanitaires visant l’ensemble des personnes déplacées, des réfugiés et des personnes qui habitent dans toutes les zones touchées par le conflit dans l’ensemble de la Géorgie ».

Dans cette résolution, présentée par la Géorgie, l’Assemblée invite les participants aux pourparlers de Genève à « redoubler d’efforts en vue d’établir une paix durable ». Elle décide en outre l’inscription de la question intitulée « Conflits prolongés dans la région du groupe GUAM (Géorgie, Ukraine, Azerbaïdjan et Moldova) et leurs incidences sur la paix et la sécurité internationales et sur le développement » à l’ordre du jour provisoire de sa soixante-quatrième session.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.