NUCLEAIRE IRANIEN : El Baradei hausse le ton

Le directeur général de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA), Mohamed ElBaradei, estime que l’agence des Nations Unies est face à une impasse avec l’Iran sur la plupart des aspects de son programme nucléaire.

L’AIEA a appelé Téhéran à répondre de manière crédible aux préoccupations de la communauté internationale sur les éventuelles dimensions militaires de ce programme. Et même si l’Iran a coopéré sur certaines questions, telles que l’amélioration des garanties sur les projets d’enrichissement, sur les autres, c’est l’impasse, a dit M. ElBaradei lors d’une réunion lundi du conseil des gouverneurs de l’AIEA au siège de l’agence à Vienne.

« L’Iran n’a pas suspendu ses activités d’enrichissement ou ses travaux sur les projets liés à l’eau lourde comme le demandait le Conseil de sécurité. Elle n’a pas non plus mis en oeuvre le protocole additionnel (du Traité de non prolifération nucléaire) », a ajouté M. ElBaradei.

Il a appelé l’Iran « à répondre complètement à toutes les questions soulevées par l’agence afin d’exclure la possibilité de dimensions militaires à son programme nucléaire ».

Le chef de l’AIEA s’est également dit consterné par les accusations proférées par certains Etats membres selon lesquelles des informations concernant le programme nucléaire iranien n’auraient pas été transmises au conseil des gouverneurs par le secrétariat de l’AIEA, jugeant ces allégations « motivées politiquement et sans fondement ».

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.