Afghanistan : le PS demande un débat au Parlement et une clarification de la stratégie

Dans un communiqué publié mercredi le Parti socialiste demande solennellement un débat au Parlement sur l’intervention en Afghanistan. “La situation sécuritaire et politique en Afghanistan ne cesse de se dégrader” note le sec’rétaire national chargé des questions internationales Jean Christophe Cambadélis quelques jours après la mort de deux nouveaux soldats français. Ainsi précise le communiqué “le Parti socialiste rend hommage aux soldats français tués dans les opérations militaires.”

Jamais le nombre de soldats de la force internationale morts au combat n’a été aussi important, jamais le nombre de victimes civiles afghanes n’a été aussi élevé, notamment du fait des bombardements aériens.

Après l’organisation de l’élection présidentielle du 20 août, “l’impasse politique s’ajoute à l’impasse militaire” souligne encore Cambadélis.

“Alors que l’existence d’un État afghan légitime et crédible est l’indispensable condition à tout changement de stratégie et à la recherche d’une paix en Afghanistan, les conditions dans lesquelles cette élection s’est déroulée ne préfigurent pas la formation d’un gouvernement plus crédible et plus légitime” poursuit le communiqué.

“L’intervention de la coalition internationale destinée à chasser du pouvoir le régime des talibans et à aider au retour de la paix et de la sécurité en contribuant à l’édification d’un État afghan démocratique, est devenue une guerre interminable aux objectifs politiques non clarifiés. Plus de trois milliards de dollars sont consacrés chaque mois à l’intervention militaire par les États-Unis, tandis que l’aide civile internationale ne dépasse pas 200 millions de dollars par mois. Il n’y a pourtant pas d’issue purement militaire à la situation en Afghanistan. Le Parti socialiste demande une clarification de la stratégie, des objectifs et des modalités de l’intervention internationale. Il demande solennellement au président de la République et au gouvernement l’organisation, dès le début de la session, d’un débat au Parlement sur la nature de l’intervention militaire française en Afghanistan, ses objectifs, ses méthodes, le rôle de la France et de l’Europe dans la coalition internationale” a conclu le député socialiste de Paris.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.