Mort d’un soldat français en Afghanistan, 4 autres grièvement blessés

Selon un communiqué du service de communication du Ministère de la défense : “Vendredi 4 septembre, vers 7 heures du matin, un véhicule de l’avant blindé du groupement tactique interarmes de Kapisa en mission de sécurisation de l’axe routier reliant Bagram et la base avancée de Nijrab, à environ 50 km au Nord Est de Kaboul, a été visé par l’explosion d’un ied (Improvised explosive device – engin explosif improvisé).

Les militaires qui se trouvaient à son bord ont été gravement touchés. A cette heure, un militaire français est décédé, 9 sont blessés dont quatre grièvement.

Ce vab appartenait à un dispositif de niveau section de 8 véhicules, précédé par des moyens de reconnaissance du génie (souvim). La mission de la section était de sécuriser l’axe routier avant le passage d’un convoi logistique.

Le ministre de la défense Hervé Morin a déclaré que “Mes premières pensées vont aux familles des militaires français tués ou blessés au cours de cette mission. Avec toute la communauté de défense, je m’associe pleinement à leur douleur et leur adresse mes condoléances attristées et mes vœux les plus sincères de rétablissement aux militaires blessés.”

“Je sais qu’au-delà de la légitime souffrance des familles et des proches, ce nouveau sacrifice n’est pas vain. Nous ne devons pas baisser les bras devant la violence aveugle et, au prétexte que cette mission est difficile. Abandonner les Afghans au chaos et à la tyrannie, ne serait pas une erreur mais une faute. Le combat que mènent nos soldats, avec ceux des 25 pays européens au sein de la coalition internationale, est celui de l’espoir contre l’obscurantisme et la brutalité” a poursuivi le ministre jadis accusé par Emmanuel Todd d’envoyer les jeunes français à la mort.

“Les Afghans savent que tout abandon de notre part les soumettrait inévitablement à la dictature des taliban, aux exécutions sommaires, à la torture. Seule la sécurité peut créer les conditions de la liberté et du développement auxquels ils aspirent. La sécurité des Français sur notre propre territoire national se joue en grande partie dans cette région du monde” a conclu Hervé Morin.

C’est le 30e soldat français qui perd la vie dans ce pays.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.