Molex : chronique d’un desastre social annoncé

molex-fin.JPGLe communiqué de l’entreprise américaine propriétaire de l’Usine de Villemur sur Tarn, l’annonce. “Echec des discussions avec l’acheteur potentiel. Molex Inc a annoncé aujourd’hui -mercredi- la fin des discussions avec la société identifiée par le gouvernement français dans le cadre du plan de ré-industrialisation du site de Molex de Villemur-sur-Tarn”.

Fermé le ban et merci aux 283 salariés présents sur le site !

Malgré les pressions politiques la direction de Molex s’est dite “troublé par la présentation erronée de ses efforts de ré-industrialisation”.

Pour l’industriel américain la faite revient au gouvernement français qui, dixit le communiqué de Molex “avait dit qu’il soutenait pleinement tous les efforts de ré- industrialisation du site, mais n’a pas été à même de trouver un repreneur approprié pour ses activités et n’a pas offert de garanties financières”.

“Dans ces conditions” poursuit la direction de Molex, “l’entreprise identifiée -mais toujours inconnue du grand public- attendait de Molex qu’il finance un plan social pour les salariés, s’engage à payer les pertes à un horizon donné, garantisse un accord fournisseur sur le long terme et vende l’activité pour une somme symbolique”.

“Ceci n’est pas un business plan qui aurait garanti un quelconque futur aux employés de Villemur” a conclu le communiqué de la direction de Molex.

Programmé pour fermer à l’automne le site de Villemur sur Tarn, spécialisé dans la connectique destinées à l’industrie automobile, emploie 283 salariés.

Photo (c) Toulouse7.com affiche portée par les salariés CGT de Molex le 1er mai 2009 à Toulouse. 

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.