Le droit des Handicapés : nouvelle priorité de l’ONU

L’amélioration des droits des handicapés, qui représentent environ 650 millions de personnes à travers le monde, est au centre d’une réunion de trois jours au siège des Nations Unies à New York, à laquelle participent les représentants de dizaines de pays.

La Conférence des Etats parties à la Convention des Nations Unies sur les droits des personnes handicapées porte sur les mesures législatives qui peuvent prises au niveau de chaque pays pour renforcer les droits des handicapés.

“J’appelle tous les participants à profiter de cette session pour partager leurs expériences et échanger des idées”, a dit la Vice-Secrétaire général de l’ONU, Asha-Rose Migiro, à l’ouverture de la conférence mercredi.

La Convention, qui est entrée en vigueur en mai l’an dernier, affirme les droits des personnes handicapées à l’éducation, à la santé, au travail, à des conditions de vie décentes, à la liberté de mouvement, à être libre de toute exploitation et à être reconnu à égalité devant la loi. Pour l’instant, 142 pays ont signé le traité et 66 l’ont ratifié.

Le protocole optionnel du traité permet aux individus d’adresser une pétition à un organe international d’experts pour soumettre des griefs. Il a été signé par 88 pays et ratifié par 44.

En signant, et ensuite en ratifiant le traité, les Etats s’engagent à adopter des lois et d’autres mesures destinées à améliorer les droits des handicapés, ainsi qu’à abolir la législation, les coutumes et les pratiques discriminatoires.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.