Meurtre d’un journaliste afghan au Pakistan

Le directeur général de l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO), Koïchiro Matsuura, a condamné vendredi le meurtre du journaliste afghan, Janullah Hashimzada, qui a été abattu le 24 août dans la passe de Khyber au Pakistan.

« Je condamne le meurtre de Janullah Hashimzada », a dit M. Matsuura. « Ce meurtre souligne la vulnérabilité des journalistes travaillant dans les zones de conflit et de post-conflit, où ils remplissent un rôle essentiel pour nous fournir une information indépendante. La paix, la démocratie et l’état de droit dépendent et requièrent un débat informé, qui est également essentiel pour la réconciliation et la reconstruction. Je fais confiance aux autorités pour qu’elles enquêtent sur ce meurtre et prennent toutes les mesures nécessaires pour améliorer la sécurité des journalistes dans cette partie du pays alors qu’ils paient un prix très élevé pour avoir exercé leur profession ».

Janullah Hashimzada, 37 ans, était connu pour ses critiques à l’égard des insurgés opérant sous la bannière des Taliban. Il aurait contrarié des acteurs clés de la région et aurait dit à des collègues avoir reçu des menaces et être suivi.

Il était le chef de bureau à Peshawar (Pakistan) de la chaîne de télévision afghane Shamshad. Il travaillait également à la pige pour les agences de presse Associated Press et Pajhwok Afghan News, ainsi que pour les journaux en pachtoune Wahdat et Sahar, et pour la chaîne de télévision Al-Arabia.

Ali Khan, un employé de Shamshad TV, a également été grièvement blessé dans l’attaque qui a touché Janullah Hashimzada.

Selon l’Institut international de la presse, 11 journalistes ont été tués au Pakistan au cours des deux dernières années, dont six dans la région nord-ouest du pays.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.