190 militaires du Bangladesh en renfort en RD du Congo

Une équipe de 10 officiers et 178 hommes de rang de l’armée bangladaise est arrivée mercredi à Bunia dans le district de l’Ituri (Province Orientale), dans l’Est de la République démocratique du Congo (RDC), pour renforcer les effectifs de la Mission de l’Organisation des Nations Unies en RDC (MONUC), a annoncé jeudi la Mission.

Il s’agit de l’équipe avancée d’un nouveau contingent qui fait partie des 3.000 effectifs supplémentaires dont le Conseil de Sécurité a autorisé, en décembre 2008, le déploiement en RDC. Ces casques bleus bangladais vont remplacer le contingent pakistanais stationné à Kpandroma et qui recevra une nouvelle affectation dans la province du Sud Kivu.

Au total, le Bangladesh contribuera un bataillon d’infanterie de 850 soldats, une compagnie de génie de 175 hommes et une Unité formée de la police d’environ 200 personnes.

« L’arrivée des forces additionnelles permettra à la MONUC de mieux répondre à l’évolution de la situation sur le terrain, que ce soit pour mieux protéger les civils, pour appuyer les forces armées congolaises (FARDC) ou pour stabiliser les zones récupérées des groupes armés. Le rythme du déploiement des casques bleus va s’accélérer », a dit le représentant spécial du Secrétaire général des Nations Unies en RDC, Alan Doss.

Les pays qui ont à ce jour annoncé leur intention de contribuer en hommes et en matériels pour donner les moyens supplémentaires à la MONUC sont : la Belgique, le Bangladesh, l’Egypte, la Jordanie, la Tanzanie et l’Uruguay.

Jusqu’à présent la MONUC a reçu de la Belgique un avion C-130 sur les deux qu’elle a demandés. L’ONU a toujours besoin de 16 hélicoptères militaires pour assurer sa mobilité et la réactivité de la Force.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.