Des policiers Jordaniens en renfort au Darfour

L’Opération Union africaine-ONU au Darfour (MINUAD) a accueilli mardi une centaine de policiers de la Jordanie qui auront une mission importante d’escorte et de protection des populations de cette région du Soudan.

Il s’agit de policiers armés et formés au contrôle des foules et à d’autres opérations de police tactique. Un autre groupe de 180 policiers devrait arriver mercredi, a précisé la Mission dans un communiqué.

Ils pourront être appelés à participer à des opérations à haut risque et à protéger des personnes en danger imminent, pour empêcher des attaques et des menaces contre les civils, ou pour protéger des camps de déplacés, des villages ou des routes de migration.

Leur rôle sera aussi d’aider les autorités nationales et les agences des Nations Unies à fournir une assistance humanitaire et mener des escortes.

Par ailleurs, lundi, deux véhicules des Nations Unies ont été attaqués à El Fasher, capitale du Nord-Darfour, et près du camp de déplacés d’Al Salaam, même si la Mission a signalé une situation généralement calme.

Un premier véhicule de la MINUAD a été attaqué par deux hommes armés à El Fasher. L’incident a été signalé à la police soudanaise. Le même jour, un second véhicule d’une agence des Nations Unies a été détourné près du camp d’Al Salaam à Nyala, au Sud Darfour, par trois hommes en civil.
Enfin, toujours lundi, la Mission a dit au revoir à son commandant en chef, le général Martin Luther Agwai, à El Fasher.

Premier commandant de la force à un moment où son déploiement était encore entouré de doutes, le général nigérian Agwai a rendu hommage au courage de ses troupes.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.