Au Nord Yemen la situation serait “désespérée”

L’escalade des combats entre les rebelles Al Houthi et les forces gouvernementales dans le nord du Yémen ces derniers jours entraîne la dégradation d’une situation humanitaire déjà désespérée et complexe, a déclaré mardi le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (UNHCR).

« Nous sommes surtout préoccupés par la situation dans la ville de Sa’ada, la capitale provinciale du gouvernorat de Sa’ada. L’équipe du HCR sur place fait état d’une pénurie d’eau et d’électricité dans la ville depuis le 10 août. Il y a aussi une pénurie d’essence et cela devient de plus en plus dangereux et difficile pour ses habitants de se rendre au marché pour acheter de la nourriture », a précisé un porte-parole du HCR, Andrej Mahecic, lors d’un point de presse à Genève.

« Nos employés sur le terrain ont enregistré quelque 700 familles nouvellement déplacées ces deux dernières semaines. Toutefois, l’enregistrement a été suspendu du fait de la situation sécuritaire dans la ville et du couvre-feu de 24 heures », a-t-il ajouté.

Depuis 2004, les affrontements entre les rebelles Al Houthi et les troupes gouvernementales dans le gouvernorat de Sa’ada ont affecté quelque 120.000 personnes, dont 35.000 d’entre elles durant la seule période de ces deux dernières semaines.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.