elections en afghanistan : le taux de participation, principal défi

Renforcer la participation électorale est l’un des principaux défis pour le scrutin présidentiel et provincial qui se tiendra en Afghanistan le 20 août. Pour mieux faire connaître les procédures électorales et accroître le nombre d’électeurs, la Commission électorale indépendante, chargée d’organiser les élections, a recruté des stars du sport et des éducateurs en civisme pour organiser des « scrutins » factices dans tout le pays, explique le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD).

« C’est le moment pour l’Afghanistan de renforcer non seulement ses institutions électorales mais toutes les institutions gouvernementales, afin d’être mieux à même de fournir les services de base à la population, d’en améliorer la vie et de lui donner accès à la justice », estime Manoj Basnyat, directeur du PNUD en Afghanistan.

Une semaine avant la date du scrutin, des éducateurs continuent de circuler dans les villes et villages du pays, à bord de voitures sur lesquelles ils ont installé un haut-parleur pour exhorter les gens à voter.

Dans tout le pays, la Commission électorale indépendante distribue des exemples de bulletins de vote avec le nom et la photo des candidats, afin de montrer aux électeurs à quoi les vrais bulletins de vote ressembleront le jour du scrutin.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.