Crise du logement, la colère du DAL Toulouse

sans-logement-toulouse.JPGLes membres de l’association Droit Au Logement (DAL) Toulouse sont en colère et ils ont décidé de faire part publiquement de leurs griefs contre les institutions.

Dans une Lettre ouverte adressées aux responsables du relogement des résidents du 42 place Anatole France soit : la Mairie de Toulouse, le Conseil Général de Haute Garonne, la Préfecture, les Bailleurs sociaux et les associations de réinsertion, l’association soutenue par Emmaus, la ligue des droits de l’homme ou le professeur Albert Jacquard, a décidé de taper du poing sur la table.

Le DAL dénonce d’une part le seul relogement d’1 famille par le service du logement de la mairie” et surtout “les déclarations et engagements faits pour le relogement des familles ne sont toujours pas effectifs, les propositions sont erronées”.

Une colère attisée par l’état d’un immeuble laissé vacant depuis 2002 et la perspective de 9 familles sans domicile.

“Malgré nos cris d’alarme répétés auprès des différents interlocuteurs, tout semble fait pour laisser cette situation se dégrader lentement au risque que survienne l’irréparable sur ce lieu, visité pourtant par différents partenaires et élu-e-s dont Monsieur Martin Hirsch …” concluent les responsables du DAL Toulouse.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.