En Somalie, l’insécurité prive 85 000 enfants d’aide humanitaire

Le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF) a été obligé jeudi de reporter la distribution de centaines de tonnes de produits nutritifs à 85.000 enfants dans certaines zones du centre et du sud de la Somalie en raison de l’insécurité.

Le distribution de moustiquaires, destinées à prévenir le paludisme, à plus de 100.000 femmes et enfants a également été interrompue, a ajouté le bureau de l’UNICEF dans un communiqué.

Dans les zones où l’UNICEF a obtenu des assurances en matière de sécurité, il continue à distribuer ces fournitures humanitaires et mener ses programmes, précise le communiqué.

« Nous avons besoin de garanties concrètes des autorités locales en matière de sécurité en ce qui concerne la distribution et le stockage de fournitures afin que nous puissions mener les programmes destinés à la survie des enfants et des femmes somaliens. Nous attendons ces garanties pour très bientôt afin de pouvoir continuer nos opérations à un niveau qui correspond aux besoins des femmes et des enfants », a dit Rozanne Chorlton, représentante de l’UNICEF en Somalie.

Le site de l’UNICEF à Jowhar (centre de la Somalie), plaque tournante de ses opérations dans le centre-sud du pays, a été attaqué le 17 mai et de grandes quantités de fournitures humanitaires et d’équipements de télécommunication ont été détruites ou saisies. En outre, des informations indiquent que les fournitures d’urgence stockées dans l’entrepôt d’un partenaire à Jammame (région du Bas Juba) ont été saisies début août.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.