Crise économique : la Région s’engage à aider le secteur du BTP

Jeudi 13 août 2009, le président de la Région Midi-Pyrénées, Martin Malvy, a manifesté par courrier à Bruno Dumas, président de la Fédération française du bâtiment en Midi-Pyrénées, l’engagement de la Région pour le secteur du bâtiment et des travaux publics. Fin juillet, Bruno Dumas avait attiré l’attention de Martin Malvy sur les conséquences de la conjoncture économique pour le secteur du BTP en Midi-Pyrénées.

Dans son courrier, le président de Région assure aux acteurs de ce secteur primordial pour la dynamique régionale, que le Conseil régional « a pris la mesure de cette crise » et rappelle que « l’assemblée plénière régionale a adopté un Plan de soutien à l’unanimité le 25 juin 2009 ».

Martin Malvy rappelle en effet que ce Plan de soutien à l’économie régionale prévoit de nombreuses mesures pour accompagner le secteur du BTP face à la crise.

« Dans le domaine des infrastructures, ce Plan prévoit une accélération des travaux du plan rail qui représente un investissement de 820 M€ et un engagement de la Région de 500 M€ d’ici 2013 », a notamment indiqué le président de Région.
Le Plan régional engage également la Région « à hauteur de 200 M€ pour le lancement d’un nouveau plan de modernisation du réseau routier national d’un total de 820 M€ mobilisables de 2009 à 2014 ».
Mesure à laquelle s’ajoutent un plan de construction et de rénovation des écoles d’infirmières de près de 50 M€, l’accélération des programmes régionaux de travaux dans les lycées, les CFA et pour les bâtiments de recherche et d’enseignement supérieur, ou encore l’augmentation de l’aide régionale de 30 % accordée à toutes les collectivités pour des projets de travaux engageables avant fin 2011.

« Ces différentes interventions sont de nature, je crois à aider à la relance de la filière des travaux publics en Midi-Pyrénées », conclu Martin malvy.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.