A San Francisco un chantier naval pollué transformé en site Vert

Les Nations Unies vont participer à la transformation d’un ancien chantier naval militaire pollué près de San Francisco, aux Etats-Unis, en un complexe consacré au développement des technologies vertes, a annoncé lundi le Programme des Nations Unies pour l’environnement (PNUE).

Après la Deuxième guerre mondiale, le chantier naval de Hunters Point dans la baie de San Francisco a accueilli le Laboratoire naval de défense radiologique, le plus grand site militaire américain pour la recherche nucléaire appliquée. Quand il a fermé en 1994, le site était contaminé par les métaux lourds et les radiations et était considéré comme un des sites les plus pollués des Etats-Unis.

Depuis le début des années 1990, le site a reçu 500 millions de dollars pour être nettoyé et il sera bientôt remis à San Francisco qui compte le transformer en complexe dédié aux technologies vertes.

Le Groupe du Pacte mondial des Nations Unies (PM) et l’Agence américaine de protection de l’environnement sont à la tête de ce projet qui doit être achevé en 2012. Le nouveau complexe accueillera un groupe de réflexion appelé le « Centre de développement durable du Pacte mondial», qui travaillera pour trouver des solutions vertes aux défis environnementaux dans le monde, un centre de conférence et des bureaux de l’ONU.

Le Pacte mondial est une initiative des Nations Unies qui cherchent à encourager les entreprises privées à être de meilleures gardiennes de l’environnement. Lancée en 2000, le Pacte est soutenu par six agences des Nations Unies, dont le PNUE.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.