Des troupes supplémentaires réclamées en Somalie

Le représentant spécial du Secrétaire général pour la Somalie, Ahmedou Ould-Abdallah, a réclamé mercredi devant le Conseil de sécurité une transformation de la présence « temporaire » de l’ONU à Nairobi, au Kenya, et un renforcement de la présence des Nations Unies dans la capitale Mogadiscio pour commencer.

« L’heure est venue pour les Nations Unies de montrer qu’elle est sérieuse dans son intention de venir en Somalie. Notre présence temporaire à Nairobi [capitale du Kenya] n’a que trop duré », a-t-il lancé aux 15 membres du Conseil de sécurité lors de sa présentation du dernier rapport du Secrétaire général sur la Somalie au Conseil de sécurité.

Il a très concrètement proposé la création d’une « zone verte », « similaire à celle créée ailleurs » [c’est-à-dire notamment en Irak] afin que son bureau, les agences des Nations Unies y compris les agences humanitaires, les diplomates concernés et les organisations non gouvernementales (ONG) puissent déménager à Mogadiscio.

Ahmedou Ould-Abdallah a considéré comme un « tournant » le fait que la population et les chefs traditionnels rejettent maintenant la violence et soutiennent les efforts du gouvernement pour faire échouer les tentatives pour le renverser. Il a aussi dénoncé la « tentative d’un petit groupe intéressé par son seul profit immédiat de prendre tout le pays en otage ».

Le représentant spécial a demandé une assistance accrue pour la Mission de l’Union africaine en Somalie (AMISOM) et pour la coordination et l’organisation des forces de sécurité gouvernementales.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.